Catégories
Hongrie Nationalisme Tsiganes

Deux jeunes nationalistes hongrois assassinés

Jeudi dernier, le 21 mai, deux jeunes nationalistes hongrois, âgés de 16 et 21 ans, ont été assassinés par une bande de Tsiganes. L’événement tragique s’est produit dans la ville de Budapest, où les deux victimes ainsi qu’un groupe d’amis ont été agressés par une bande de Tsiganes, provoquant un combat ultérieur. Les assaillants ont utilisé un couteau pour arracher la vie de ces deux jeunes hommes. Pratiquement aucun média de masse européen n’a fait écho aux nouvelles sérieuses, qui cachent un problème profond en Hongrie avec la criminalité et les mafias tsiganes qui prennent des dimensions disproportionnées. Le taux de chômage, d’analphabétisme et de criminalité est cinq fois plus élevé chez les Tsiganes que dans la population hongroise en général. Les chiffres de 2003-2004 ont estimé que cette population compte 600 000 personnes dans le pays, mais il est difficile à déterminer en raison de l’échelle utilisée pour identifier les membres de ce qui est considéré comme la plus grande minorité ethnique en Europe. Après six cents ans de présence dans le pays, ils maintiennent toujours leur isolement, leur mode de vie et leur société parallèle à la société hongroise.